Aller au menu | Aller au contenu | Aller à la recherche

[ Université Jean Moulin Lyon 3
Recherche avancée

Faculté des Lettres et Civilisations - Université Jean Moulin Lyon 3

Université de Lyon

Accueil : Lettres et Civilisations / Formation

21220005 - Histoire médiévale approfondie : Ve-XIIIe siècle

  • Version PDF
Crédits ECTS 5
Volume horaire total 44
Volume horaire CM 24
Volume horaire TD 20

Déplier tout le contenu Plier tout le contenu

Contenu

La chrétienté occidentale, de la réforme grégorienne à la veille de la réforme protestante (XIe-XVe siècle)

Ce cours étudiera l’histoire de la chrétienté occidentale sur cinq siècles selon les axes suivants : le développement des institutions ecclésiastiques, la vie religieuse des clercs et des laïcs, les liens entre religion et société, les rapports entre l’Église et les pouvoirs, le statut des minorités religieuses.

La période étudiée commence avec le mouvement de réforme de l’Église en sa tête et en ses membres qu’on a pris l’habitude d’appeler « réforme grégorienne ». Il est inséparable d’une christianisation approfondie de la société qui touche des aspects aussi fondamentaux de la vie des laïcs que la guerre ou le mariage. Le développement de l’autorité de la papauté sur l’Église latine a pour contrepartie une rupture avec la chrétienté grecque.

Les XIIe-XIIIe siècles voient l’apogée de la « monarchie pontificale », symbolisé par la réunion du concile de Latran IV en 1215. Les institutions ecclésiastiques connaissent un nouvel essor (ordres mendiants, œuvres d’assistance, universités). Mais cette période bouillonnante est aussi celle du développement des hérésies et de la création de l’Inquisition.

Les XIVe et XVe siècles ne sont plus considérés aujourd’hui comme la période de décadence qu’on décrivait autrefois. On parle plutôt du temps des « chrétiens conformes ». L’institution ecclésiale connaît tout de même des crises. Après le Grand Schisme qui voit pendant un temps la coexistence de deux papes, le mouvement conciliariste est une réaction contre la centralisation pontificale. Les souverains disputent au pape le contrôle des églises nationales. Car l’idée de chrétienté est en concurrence avec celle de nation.

Les TD seront plus spécialement consacrés aux rapports de la chrétienté latine avec le monde extérieur : relations avec Constantinople, croisades, transferts culturels, missions…

Bibliographie

Orientation bibliographique
  • HELVETIUS, Anne-Marie, MATZ, Jean-Michel, Église et société au Moyen âge (Ve-XVe siècle), rééd. Paris, Hachette, coll. « Carré-Histoire », 2015

Renseignements pratiques

Faculté des Lettres et Civilisations
Faculté de Lettres et Civilisations 1C, avenue des Frères Lumières CS 78242
69372 LYON Cedex 08

Fax : 04 78 78 71 61Site web

Equipe pédagogique

Responsable

M. Carrier Nicolas

Rechercher un cours

Recherche un cours

Mise à jour : 6 juillet 2017