Aller au menu | Aller au contenu | Aller à la recherche

[ Université Jean Moulin Lyon 3
Recherche avancée

Faculté des Lettres et Civilisations - Université Jean Moulin Lyon 3

Université de Lyon

Accueil : Lettres et Civilisations / Actualités / Publications

Discours politique et genres littéraires XVIe-XVIIe siècles

  • Version PDF

Textes réunis par Sabine Gruffat et Olivier Leplatre

Mise à jour : 6 mars 2009

Cahier du GADGES - n°6

discours politique
Les XVIe et XVIIe siècles, traversés par de nombreux soubresauts historiques, voient se renouveler et prospérer la réflexion politique pendant que, en France, la monarchie impose l'absolutisme. Le colloque, dont ce volume rend compte, s'est interrogé sur les rôles qu'ont pu prétendre jouer les Lettres dans la représentation de l'État et la diffusion du discours politique. Si la littérature se fait parfois le relais de la propagande officielle, n'est-elle pas aussi disposée à suggérer les limites du pouvoir, à redessiner les contours de son exercice ou à inspirer d'autres choix ? Ainsi l'utopie fait sourdre un discours critique et essaie d'autres configurations sociales, la pastorale oppose les douceurs de la sensibilité arcadienne aux servitudes et aux rigueurs de la politique ; le sermon, les textes hagiographiques, les discours de direction se réclament des valeurs religieuses pour tempérer les excès de la royauté ; certaines formes épistolaires ou poétiques assouplissent les polémiques en s'inspirant des pratiques sociales et privées. De même, le théâtre, qu'il choisisse les ressorts de la tragédie ou de la satire, dénonce les dérives du politique en exploitant la figure du tyran tandis que les genres moraux (fable, caractère, traité) optent volontiers pour une parole oblique qui, en sollicitant une lecture herméneutique, cherche à doubler l'exercice du pouvoir d'une conscience critique. Les fluctuations génériques, les brouillages de l'énonciation, le croisement des perspectives sont alors à lire comme des prises de position tant ils défendent le droit à une liberté intérieure, à une pensée contradictoire. Les diverses études réunies ici ont donc tenté d'éclairer la plasticité des relations qui se nouent aux XVIe et XVIIe siècles entre genres littéraires et discours politique, entre la conscience, la voix d'un individu et l'idéologie dominante avec laquelle il faut toujours composer. Ouvrage publié et édité par l'Université Jean Moulin Lyon 3 et le soutien de la Région Rhône-Alpes Diffusion LIBRAIRIE DROZ S.A. 11, rue Massot GENEVE. ISBN : 978-2-916377-62-9 - ISSN :1950-974X    Prix : 29 €

Thématique(s)
Lettres

Rechercher un article

Recherche un article

Mise à jour : 6 mars 2009