Aller au menu | Aller au contenu | Aller à la recherche

[ Université Jean Moulin Lyon 3
Recherche avancée

Faculté des Lettres et Civilisations - Université Jean Moulin Lyon 3

Université de Lyon

Accueil : Lettres et Civilisations / Actualités / Publications

Genres et querelles littéraires

  • Version PDF

Textes réunis par Pierre SERVET et Marie-Hélène SERVET

Mise à jour : 2 avril 2012

Cahier du GADGES - n°9

Genres et querelles littéraires
Dans la continuité de ses travaux sur la polémique (Polémique en tous genres, Cahiers du CADGES, n° 7), le Groupe d'Analyse de la Dynamique des Genres et des Styles (XVIe-XVIIIe siècles) propose ici une nouvelle approche centrée cette fois sur la constitution, l’évolution et le statut des querelles littéraires, dans leurs rapports avec les formes génériques, qui peuvent être le lieu d’épanouissement, mais aussi l’enjeu des querelles. Celles-ci portent parfois sur des genres en quête de reconnaissance ou en cours d’évolution. Ainsi la « querelle d’Alceste»), à la fin du XVIIe siècle, ne vise-t-elle rien moins que le statut littéraire de l’opéra, et en arrière-plan, mais de manière essentielle, la nature de la tragédie, tout comme deux cents ans plus tard, le conflit politique et religieux qui oppose Ronsard aux protestants se double d’un débat littéraire qui modifie significativement son écriture et la conception même qu’il se fait de la poésie.

Aborder les querelles par les genres dont elles se nourrissent et qu’elles façonnent est bien une question qu’affrontent toutes les communications ici rassemblées : comment le contexte éditorial, le public, le déroulement chronologique de la querelle, induisent-il le recours à tel ou tel genre littéraire? Certaines, quand l’objet s’y prête, vont cependant plus loin et permettent de formuler l’hypothèse que les querelles littéraires pourraient elles-mémes se constituer comme genre ou comme institution. C’est sans doute sur ce point que la réflexion est particulièrement féconde. À quelles conditions une querelle littéraire peut-elle en effet se statufier en genre littéraire ? Objet vivant et insaisissable, que l’on identifie comme tel alors qu’il est déjà largement répandu dans la République des Lettres, les querelles ne risquent-t-elle pas alors, en s’accommodant d’un corpus génériquement stable, de mettre en péril leur existence même ?

Car la querelle est par définition frondeuse, ou si l’on préfère polémique, non seulement dans son objet mais dans son existence même, surtout lorsqu’elle est elle-même une imposture, comme chez Jean de Boyssiéres. Le traitement des genres littéraires dans une querelle peut tantôt les bousculer, tantôt les renforcer. On le verra ici largement à travers des querelles célèbres ou moins célèbres, qui toutes, même si certaines d’entre elles restituent, en filigrane, d’autres enjeux, en particuliers politiques, nous plongent au coeur même de l’institution et de la vie littéraires.



Diffusion LIBRAIRIE DROZ S.A. 11, rue Massot GENEVE.
ISBN : 978-2-36442-011-3 
Prix : 28 €

Thématique(s)
Lettres, Recherche

Rechercher un article

Recherche un article

Mise à jour : 2 avril 2012