Aller au menu | Aller au contenu | Aller à la recherche

[ Université Jean Moulin Lyon 3
Recherche avancée

Faculté des Lettres et Civilisations - Université Jean Moulin Lyon 3

Université de Lyon

Accueil : Lettres et Civilisations / Actualités / Publications

Le ministère des prêtres et des pasteurs. Histoire d’une controverse entre catholiques et réformés français au début du XVIIe siècle

  • Version PDF

Bruno Hübsch

Mise à jour : 9 juillet 2010

LARHRA UMR CNRS 5190 AVIS DE PARUTION Équipe RESEA

Collection Chrétiens et sociétés, Documents et Mémoires : N°10
Bruno Hübsch (1933-2003) avait soutenu en 1966 à la faculté de théologie de Lyon une thèse particulièrement novatrice consacrée à la controverse entre catholiques et réformés français sur le ministère. Ce travail, inspiré par un souci oecuménique profond, se fondait sur l'étude approfondie de nombreux traités de controverse, dont certains provenant d'auteurs prestigieux du premier XVIIe siècle, comme Du Perron ou Bérulle du côté catholique, Duplessis-Mornay, Chamier ou Dumoulin pour les protestants. Il montrait comment la notion de ministère s'approfondissait peu à peu en réponse aux critiques adverses. Du côté réformé, l'accent est mis sur la nécessaire vocation intérieure puis, peu à peu, on insiste sur le rôle de l'Église qui délègue une part de son autorité aux pasteurs ; chez les catholiques, la succession apostolique, d'abord mise en avant, s'enrichit d'une signification surnaturelle qui fait parler de mission plus que de vocation. Ainsi, d'un côté on rappelle le rapport fonctionnel du pasteur et du peuple chrétien tandis que de l'autre, on insiste sur la grandeur du ministère et l'état sublime que procure l'ordination. La controverse sur le ministère touche ainsi à la conception qu'on se fait de l'Église, considérée comme universelle ou envisagée d'abord sous son aspect local. La thèse de Bruno Hübsch permet ainsi de mieux comprendre l'enjeu de controverses souvent mieux connues. Malgré son intérêt, cette thèse n'avait jamais été publiée et avait donc été largement ignorée par les études qui, depuis, se sont multipliées sur les controverses. Elle conserve pourtant toujours toute sa valeur, d'où l'intérêt de cette édition. Une introduction d'Yves Krumenacker permet de la situer par rapport aux travaux plus récents sur le sujet. La bibliographie a été mise à jour. L'ensemble devrait ainsi rendre de grands services à tous ceux qu'intéressent aussi bien la théologie des ministères que les relations intellectuelles entre catholiques et protestants. -------------------------------------------------------------------------------------- Collection Chrétiens et sociétés, Documents et Mémoires : N° 10 2009, 252 p. en partenariat avec Profac, N° 102


Rechercher un article

Recherche un article

Mise à jour : 9 juillet 2010