• Culture,
  • Lettres,

Monstres et prodiges

Publié le 18 janvier 2017 Mis à jour le 18 septembre 2017

L’œuvre d’Ambroise Paré revisitée par les étudiants de la faculté de Lettres de Lyon 3 et de l’école Émile Cohl

En 1573, Ambroise Paré, premier chirurgien du roi Charles IX, faisait paraître Des monstres et prodiges, traité scientifique rassemblant les figures de créatures étranges, à l’existence desquelles croyaient les hommes de la Renaissance. Aujourd’hui, nous y voyons plus volontiers le produit des extravagances de l’imagination, un catalogue hétéroclite, un cabinet de curiosités virtuel.

La lecture de ce livre ancien, orné de nombreuses illustrations, est une invitation à voyager dans les formes et à reconnaître, devant ces corps hors norme, un sentiment d’inquiétante étrangeté. Des monstres et prodiges, récemment réédité en collection « Folio » par Michel Jeanneret, a servi de tremplin à l’atelier d’écriture des étudiants de 2e année de Lettres Modernes de l’Université Jean Moulin-Lyon 3. De leur côté, les étudiants de 4e année de l’école Émile Cohl, qui se forment à la gravure, se sont librement inspirés des bois gravés qui accompagnaient l’ouvrage pour proposer un regard décalé et inédit sur les monstres.