• Recherche,
  • International,
  • Langues,
  • Langues littératures et civilisations étrangères,
  • Langues étrangères appliquées,

Un spectre hante la Chine

Fondements de la contestation actuelle

Publié le 23 mai 2012 Mis à jour le 23 mai 2012
Bien que les grands dissidents, tel le « Sakharov chinois », l'astrophysicien Fang Lizhi dont ce livre retrace l'action courageuse, s'éteignent peu à peu, d'autres, comme le prix Nobel Liu Xiaobo et l'artiste Ai Weiwei tentent de poursuivre leur action. Ces intellectuels et artistes engagés qui font campagne autour de questions fondamentales comme la protection de l’environnement et la sécurité alimentaire, sont systématiquement réprimés par le pouvoir et son système de justice arbitraire. Pour comprendre l'engagement du milieu culturel et
scientifique et sa répression en Chine, il faut reprendre toute l’histoire du XXème siècle et, en particulier, celle de la période du Mur de la Démocratie (1978-79) jusqu’à la catastrophe du 4 juin 1989.
Or, c’est précisément cette histoire qui risque de se fondre dans l’oubli collectif et volontaire, faute d'être racontée. Pourtant, le spectre de ce moment qui promettait une société plus ouverte et plus libre hante toujours la Chine ; les acteurs, les faits et les mots de cette période en passe d'être oubliée, constituent les fondements de la contestation actuelle du pouvoir, ainsi que l’espoir de l’avenir.

Ancien élève de l’École d’Études Orientales et Africaines de Londres (SOAS), Gregory Lee a séjourné pendant plusieurs années à Pékin entre 1979 et 1990. Il a enseigné aux universités de Cambridge, Londres, Chicago et Hong Kong. Il est Fellow de l’Académie des Sciences
Humaines de Hong Kong (HKAH) et Professeur des universités en études chinoises à l’Université de Lyon.

Editions Tigre de Papier
ISBN : 978-2-917969-12-0
Prix : 18 €

Mise à jour : 23 mai 2012