Aller au menu | Aller au contenu | Aller à la recherche

[ Université Jean Moulin Lyon 3
Recherche avancée

Faculté des Lettres et Civilisations - Université Jean Moulin Lyon 3

Université de Lyon

Accueil : Lettres et Civilisations / Actualités / Publications

Une guerre civile. Affrontements religieux et militaires dans le midi toulousain (1562-1596)

  • Version PDF

Pierre-Jean Souriac

Mise à jour : 6 mars 2009

la guerre civil
Que sait-on des hommes qui se battaient en France au cours de la deuxième moitié du XVIe siècle ? Que sait-on des hommes qui commandaient à ces soldats de fortune, du matériel engagé, des soldes ou des lieux de vie et de combats ? Que sait-on de la place occupée par la guerre dans la vie locale des régions françaises alors que catholiques et protestants d'une même ville, d'une même province, faisaient le choix de l'affrontement ? Que sait-on enfin des modalités concrètes d'une déchirure sociale qui menaça un temps de faire tomber le royaume de France dans le chaos ? Pour une des dernières fois peut-être de l'histoire du pays, des civils devinrent soldats sous l'autorité de leur seigneur ou de leurs consuls, des marchands, trésoriers militaires, des maçons, ingénieurs en fortification, chacun mêlant ses propres armes, son propre engagement, au profit d'une cause partisane commune dont l'initiative demeurait aux mains des pouvoirs locaux. Ultime avatar d'une organisation sociale où la violence collective pouvait être canalisée et légitimée par des chefs politiques régionaux, ces conflits vécurent de la capacité trouvée localement à transformer le spasme de l'émeute en système de guerre. Véritable adaptation de la société tout entière, les mécanismes en oeuvre révèlent les moyens d'un affrontement civil durable, mécanismes que l'on pourrait assimiler à une forme de militarisation de la société. Tout ceci ne s'acheva pas cependant dans le chaos politique. La guerre engendra un ordre capable d'armer deux factions opposées et de trouver durablement le financement de ce processus. Organiser, armer, financer, trois actions qui devinrent le quotidien d'une société initiant et subissant les manifestations d'un conflit sur son propre lieu de vie. En s'intéressant au Midi toulousain, ce livre cherche à pénétrer au coeur d'un territoire déchiré par les luttes religieuses, écartelé entre des catholiques et des protestants qui ont délibérément transformé leur lieu de vie commun en champ de bataille. Seyssel, Champ Vallon, Epoques, collection d'histoire, 2008, 445 p., 29 €

Thématique(s)
Lettres

Rechercher un article

Recherche un article

Mise à jour : 6 mars 2009