• Manifestations scientifiques,
  • Culture,
  • Numérique,
  • Lettres,
  • Sciences sociales,
  • Recherche,

Séminaire | L’Envers des Mémoires : faux, pseudo et apocryphes

Publié le 6 janvier 2023 Mis à jour le 26 janvier 2023

Les faux Mémoires où comment démêler le vrai du faux ! Ce séminaire vous invite à naviguer entre fiction et réalité.

Dans la continuité du séminaire « Frontières des Mémoires » organisé par Marc Hersant en 2022 à la Sorbonne Nouvelle, et toujours en lien avec le projet de Dictionnaire des mémorialistes d’Ancien Régime, de Commynes à Chateaubriand (2025), le séminaire de l’année 2023 se propose d’arpenter plus spécifiquement le champ des faux Mémoires et des apocryphes.

Ce corpus très vaste, encore peu exploré et souvent mal considéré, a pourtant joué un rôle décisif dans la constitution des Mémoires, sinon en tant que genre, du moins en tant que forme d’écriture codifiée : parce qu’elles sont d’abord des pastiches, les œuvres apocryphes exhibent certains procédés d’écriture propres aux Mémoires authentiques et par là participent de la transformation « en procédé littéraire [de] ce qui était simple mode d’expression » (R. Démoris). À un autre niveau, elles jettent le doute sur les modalités de mise en récit du référent historique, dont elles accusent les ambiguïtés. Empruntant au roman autant qu’au libelle, les faux Mémoires accentuent en effet la dimension scandaleuse ou invraisemblable des faits racontés, tout en employant des procédés d’accréditation identiques à ceux des Mémoires véritables : il en résulte des textes qui brouillent sciemment le partage entre le vrai et le faux jusqu’à le rendre indiscernable (pensons par exemple à l’incertitude qui entoure les Mémoires de Choisy, ou à la proximité troublante entre les vrais et les faux Mémoires de Marie Mancini).

À travers l’étude de ces contrefaçons, c’est au fond le statut même des Mémoires qui peut être interrogé, tant sur le plan littéraire qu’historiographique : textes eux-mêmes composites, aisément falsifiables, fréquemment manipulés, tronqués ou trafiqués, les Mémoires forment un corpus hybride et incertain, constitué au fil d’une histoire éditoriale qui reste en grande partie à analyser.

 
***

 
Les séances se tiendront en mode « hybride » avec une conférence
d’environ une heure, suivie d’une discussion.
 

PROGRAMME

 

SÉANCE 1 : Ven 3 fév 2023 | 16h à 18h


 Yohann DEGUIN (Université de Rouen) : « Que faire de l'apocryphe ? Des Mémoires à l'Apologie ou les véritables Mémoires de Marie Mancini »
 

SÉANCE 2 : Ven 28 avril 2023 | 16h-18h

   
Claire QUAGLIA (Université Paris Cité) : « Les faux-mémoires de Gaston ou la réputation d'un prince »

Fanny BOUTINET (Université de Picardie Jules Verne) : « Stratégies éditoriales et enjeux d'authenticité autour des Mémoires de la marquise de Courcelles ».

 

SÉANCE 3 : Ven 22 sept 2023 | 16h-18h


Damien ZANONE (Université Paris- Est Créteil) : « Mémoires de femmes, Mémoires pour rire ? À propos des Mémoires d’une Contemporaine (1827) »


 

SÉANCE 4 : Ven 20 oct 2023 | 16h-18h


Carole ATEM (Université de la Polynésie française) : « Variations sur le thème de la prison dans les pseudo-Mémoires de Courtilz de Sandras (1687-1758) »


 

SÉANCE 5 : Ven 2 déc 2023 | 16h-18h

Pascale THOUVENIN (Université de Bretagne occidentale) : « Les Mémoires de l’Abbé de Choisy ».
 
Contact :
Nathaly BERTHILLON : nathaly.berthillon@univ-lyon3.fr
Partenaires :
Thématiques :
Manifestations scientifiques; Culture; Numérique; Lettres; Sciences sociales; Recherche